Georges Joniaux (1932-1987)

Georges Joniaux (1932-1987)

700.00

Forme insolite de la nature, broderie de roseaux en Sologne, circa 1961

Tirage argentique en noir et blanc

Tampon “Georges Joniaux Photos” au verso

Dimensions de l’oeuvre : 21 x 27 cm

Dimensions du cadre : 30 x 40 cm

Ajouter au panier

Photographe attentif et méticuleux, Georges Joniaux a œuvré en faveur de la reconnaissance de la photographie comme objet d'art. En 1962, il fonde Les Compagnons de Massy, un collectif regroupant des créateurs partageant une même vision épurée du réel.

Particulièrement soucieux de la composition, Georges Joniaux s'attache à un système de formes que lui offrent les éléments de la nature préservée. Dans les années 1960, il réalise plusieurs séries en Camargue et en Sologne, s'attardant tant sur les plantes, les écorces, les racines, que sur les coquillages ou les craquelures de sel. L’artiste disait de son travail : « J’ai cherché d’abord l’homme, maintenant je cherche pour l’homme ce qu’il a oublié de voir. Je ne cherche plus ce que les autres ne peuvent pas voir, mais ce qu’ils ne savent pas voir. ».

Georges Joniaux scrute avec attention l'ordonnancement naturel des végétaux fanés apparaissant à la surface des marais de Sologne. Transformées par leur reflet, ces lignes pures au tracé aléatoire forment des figures fuyantes, noires sur fond blanc, laissant entrevoir des formes insolites proches de l'abstraction géométrique.

Une décennie plus tard, Lucien Clergue, créateur des Rencontres d’Arles et premier photographe à entrer à l’Académie des Beaux-Arts, explore les paysages indomptables de sa Camargue natale. Comme Georges Joniaux, il est attentif aux scènes éphémères que dessinent les éléments sculptés par la mer et le sel. Cela a donné lieu à une série de clichés reproduits dans l’ouvrage Camargue secrète paru en 1976.

Exposition personnelle

Georges Joniaux, Paris, Galerie Matthieu Richard, PAD, 2012 (source)

Autres oeuvres de l’artiste en vente

 

* Cette oeuvre est vendue en l’état, sa nature de bien d’occasion emporte l’acceptation de l’acheteur quant à la possibilité qu’elle puisse comporter des marques d’usage, d’usure, de fragilité, d’ancienneté ou de restauration dues au passage du temps.