Jean Baier (1932-1999)

Jean Baier (1932-1999)

700.00

Composition abstraite, 1969

Gouache sur papier

Signé et daté en bas à droite

Dimensions de l’oeuvre : 13 x 13 cm

Dimensions du cadre : 30 x 30 cm

Ajouter au panier

Artiste plasticien autodidacte né à Genève en 1932, Jean Baier commence à peindre à l’âge de quinze ans. En 1951, il assiste à une conférence de Fernand Léger sur la polychromie architecturale qui décidera de sa vocation et marquera profondément son art. Les rétrospectives Paul Klee et Vassily Kandinsky constitueront quant à elles le point de départ d’intenses recherches plastiques. À la fin des années 1950, Jean Baier obtient à trois reprises une bourse fédérale des beaux-arts. Une première exposition personnelle lui est consacrée en 1957 et à partir de la fin des années 1950, il participera à la plupart des expositions consacrées à l’art suisse, dans des galeries et musées en Suisse et à l’étranger.

Jean Baier est proche de l’art concret zurichois, dans la tradition de Max Bill. Son oeuvre s’inscrit dans la lignée des principes esthétiques du néoplasticisme dégagés par Piet Mondrian : ignorance de la ligne courbe, chromatisme pur et équilibre parfait de la composition en dehors de toute symétrie. Jean Baier approfondit les recherches du maître hollandais et élabore un langage original récusant l’improvisation et dont il ne cessera d’enrichir le vocabulaire. Il recourt à une gamme chromatique limitée aux couleurs fondamentales que sont le rouge, le bleu et le noir afin d’exprimer au mieux la valeur expressive et architecturale de chacune d’elles. Celles-ci sont traitées en aplats dans des formes géométriques pures et inégales glissant les unes contre les autres dans de subtiles jeux d’obliques. Cette simplification radicale dissimule une recherche complexe d’équilibre et d’harmonie inspirée par la structure classique de la composition horizontale-verticale telle qu’il l’observe notamment dans les fresques de Piero della Francesca (1420-1492).

Jean Baier abandonne rapidement les matériaux traditionnels pour se concentrer sur des procédés industriels (peinture au pistolet sur tôles d'aluminium notamment). Il élargit également son répertoire en sortant du plan pour aborder la troisième dimension via le relief et la céramique murale.

Jean Baier acquiert une solide notoriété dans le milieu de la critique d’art genevoise et se voit honoré de plusieurs commandes d’oeuvres monumentales destinées à des espaces publics. L’artiste s’exprime ainsi à l’échelle urbanistique en réalisant des oeuvres murales s’intégrant à l’architecture locale des années 1960-1980.

Illustrations d’oeuvres du même artiste

 
Genève, Groupe scolaire des Palettes

Genève, Groupe scolaire des Palettes

Genève, Port Franc

Genève, Port Franc

 

Collections publiques

Genève, Musée d’art et d’histoire

Genève, Fonds d’art contemporain de la ville

Lausanne, Musée cantonal des Beaux-Arts

Principales réalisations monumentales

Genève, Port Franc

Brasilia, Ambassade de Suisse au Brésil

Saint-Gall, Université

Genève, Groupe scolaire des Palettes

Kloten, Aéroport international de Zurich

Genève, Piscine de Varembé

Expositions personnelles

1957, Berne, Galerie 33

1959, Zurich, Galerie Palette

1963, Saint-Gall, Kunstmuseum

1968, Schaffhouse, Museum zu Allerheiligen

1973, Genève, Musée de l’Athénée

1973, Los Angeles, European Gallery


Expositions collectives

La peinture abstraite en Suisse, Genève, Musée Rath, 1957

Art Suisse 1945-1965, Stuttgart, Kunstmuseum, 1966

The Swiss Avant-Garde, New York, The New York Cultural Center, 1971


Bibliographie choisie

Jean Baier, catalogue d’exposition, Schaffhausen, Museum zu Allerheiligen, 1968

Dirk Boll, Ilona Dall, Thomas Jautscher, Jens Neubert, Jean Baier expressively concrete, Stuttgart, Éditions Jens Neubert, 2014

Autres oeuvres en vente

 
 
 

* Cette oeuvre est vendue en l’état, sa nature de bien d’occasion emporte l’acceptation de l’acheteur quant à la possibilité qu’elle puisse comporter des marques d’usage, d’usure, de fragilité, d’ancienneté ou de restauration dues au passage du temps.