Louis Bouquet (1885-1952)

Louis Bouquet (1885-1952)

1,700.00

Buste de femme nue au bras levé

Plume et encre de Chine, lavis gris et bleu sur papier

Signé en bas au centre

Dimensions de l’oeuvre : 16 x 14,5 cm

Dimensions du cadre : 50 x 40 cm

Ajouter au panier

Né à Lyon en 1885, Louis Bouquet suit une première formation à l’École des Beaux-Arts de sa ville natale avant d’intégrer l’École des Beaux-Arts de Paris en 1907 dans l’atelier du peintre Fernand Cormon. Louis Bouquet compte parmi les artistes fondateurs du collectif Les Ziniars : ignares autoproclamés réfutant l’enseignement académique. Aux côtés de ces représentants du courant moderne de la peinture lyonnaise, Louis Bouquet participe à la création du Salon du Sud-Est en 1925.

À partir de 1911, Maurice Denis, figure emblématique du renouveau de la peinture religieuse au début du XXe siècle, associe Louis Bouquet à la réalisation de plusieurs grands décors. Le jeune peintre l’assiste notamment au décor du plafond du Théâtre des Champs-Élysées. Cela marque le début d’une longue série d’oeuvres monumentales réalisées en collaboration avec des architectes de renom tels qu’Albert Laprade (Paris, Musée des Colonies, Salon Paul Reynaud meublé par Ruhlmann, 1931) et Michel Roux-Spitz (Lyon, Hôtel des Postes, 1936). Louis Bouquet s’impose alors comme l’un des décorateurs à fresque les plus doués de l’entre-deux-guerres et s’illustre également sur des chantiers religieux tel que celui de l’église du Saint-Esprit à Paris (1933).

L’oeuvre peint de Louis Bouquet s’articule autour de thèmes variés, du portrait aux sujets bibliques, littéraires et allégoriques. Fresquiste talentueux, il explore diverses techniques (peinture, gravure, tapisserie, illustration). Un pan entier de sa production picturale demeure encore à découvrir, depuis ses oeuvres symbolistes et nabies à la maturation d’un art original et synthétique puis à son épanouissement où se rencontrent les écoles expressionniste ou classique qu’il dépassera.

L’oeuvre sur papier que nous proposons représente une figure féminine allégorique, en buste, le bras levé. Une grande expressivité se dégage de son visage aux yeux clos, accentuée par le lavis bleu et les nuances plus ou moins soutenues du lavis gris.

Illustrations d’oeuvres du même artiste

 
Salon de Paul Reynaud , peinture à fresque, 1931, Paris, Palais de la Porte Dorée

Salon de Paul Reynaud, peinture à fresque, 1931, Paris, Palais de la Porte Dorée

Descente de croix,  huile sur toile, © Galerie Vincent Lécuyer

Descente de croix, huile sur toile, © Galerie Vincent Lécuyer

 

Collections publiques

Lyon, Musée des Beaux-Arts

Boulogne-Billancourt, Musée des années 1930


Principale exposition personnelle

Louis Bouquet, peintre et graveur lyonnais, Lyon, Musée de l’Imprimerie et de la Banque, 1986


Bibliographie choisie

Philippe Dufieux, Louis Bouquet, le peintre, le poète, le héros, Paris, Lienart Éditions, 2010

Autres oeuvres en vente

 

* Cette oeuvre est vendue en l’état, sa nature de bien d’occasion emporte l’acceptation de l’acheteur quant à la possibilité qu’elle puisse comporter des marques d’usage, d’usure, de fragilité, d’ancienneté ou de restauration dues au passage du temps.